FIMSasbl







 

S'identifier

_________________________________________________________

 

 

 

 

 

 

 

 

Que  trouvons-nous sur cette page ?

 
Qu'entend-on par "Accueil de l’enfant » ?

Que propose la FIMS ? Des rencontres, des outils, une représentation et un accompagnement individualisé.

Accès direct aux outils

 

Qu’entend-on par « Accueil de l’enfant » ?

      On regroupe sous le vocable « Accueil de l’enfant » l’ensemble des milieux d’accueil qui organisent l’accueil des enfants de 0 à 12 ans.
Cet accueil vise trois objectifs principaux  :
Economique en favorisant l’accès à l’emploi, 
Social en permettant la socialisation de l’enfant ainsi que de ses parents,
Educatif en contribuant à l’épanouissement de l’enfant.
L’accès à un milieu d’accueil est un droit pour tout enfant. Les milieux d’accueil doivent répondre aux demandes sans discrimination dans un esprit de tolérance et d’ouverture et en étant attentifs aux besoins de chaque enfant.
 
Un secteur structuré, encadré et  réglementé.

      En Communauté française, c’est l’Office de la Naissance et de l’Enfance (ONE) qui est l’organisme de référence en ce qui concerne l’accueil de l’enfant de 0 à 12 ans en dehors du milieu familial. Il a pour mission de réguler, d’agréer et accompagner les milieux d’accueil et de les soutenir dans l’amélioration de la qualité de l’accueil. 

 

Un éventail de milieux d’accueil pour répondre à la diversité des besoins.

 Il existe différents type de milieux d’accueil en  collectivité. Plusieurs critères rentrent en ligne de compte afin de les distinguer : la capacité d’accueil, l’âge des enfants accueillis, le statut et le prix pratiqué.
D’autres options d’accueil  sont aussi possible tels que l’accueil offert au domicile d’accueillantes conventionnées ou autonomes.

      On regroupe les milieux d’accueil à destination des enfants de 0 à 3 ans en  deux grandes catégories : 

      Des réglementations et dispositions légales.

      Les milieux d’accueil sont soumis à deux obligations de base :

 

De plus les structures d’accueil doivent également se conformer à un ensemble de dispositions légales et réglementations  de base relatives notamment  à l’aménagement et l’équipement de leurs locaux et de leurs infrastructures, aux normes d’encadrement, à la qualification et à la formation continuée  de leur personnel, au suivi de la santé des enfants accueillis etc. … 
Pour les références aux  décrets et arrêtés  relatifs aux milieux d’accueil en Communauté française voir « Législation coordonnée »
     
      Des milieux d’accueil dans une société qui évolue.

Les nombreux changements sociétaux notamment en matière d’emploi ( emploi des femmes, fragmentation et flexibilité du temps de travail…) et de la famille ( modification des modèles familiaux classiques)  ont conduit  à un ensemble de transformations du  secteur de l’accueil de l’enfant. Les besoins en termes de places d’accueil se sont diversifiés et accrus. L’offre s’est donc modifiée et adaptée permettant aux parents de concilier leurs vies professionnelle et familiale.
Ainsi, certains milieux d’accueil collectifs (crèches, prégardiennats, MCAE, maisons d’enfants)  proposent des heures d’ouverture étendues (accueil flexible), un accueil adapté aux besoins des parents en recherche d’emploi ou en formation (accueil d’urgence) ou encore un accueil au domicile d’enfant malade.
 L’accueil extrascolaire ( ou accueil ATL) concerne l’accueil des enfants de 3 à 12 ans en dehors du temps scolaire et / ou durant leur temps libre.

Priorité à l’enfant et au partenariat avec les parents.

Les milieux d’accueil permettent une première socialisation de l’enfant et participent au soutien des parents dans l’exercice de leur fonction parentale ; ils jouent ainsi un rôle fondamental en terme de prévention sociale. Les priorités d’un milieu d’accueil s’articulent autour de l’enfant, il veille à respecter l’ensemble de ses besoins et son rythme et ce  en fonction de son âge et à garantir son développement et son épanouissement. Une attention toute particulière est accordée au dialogue entre les parents et le milieu d’accueil  afin de veiller à la complémentarité  entre les différents  milieux de vie de l’enfant. Il s’agit bien d’établir un véritable partenariat « famille – milieu  d’accueil » axé sur les besoins de l’enfant et la demande des parents.

      Recherche de la qualité et professionnalisation du secteur.

La Communauté française s’est dotée d’un « Code de qualité » avec l’objectif d’améliorer la qualité de l’accueil dans les structures d’accueil . Elle a également mis sur pied un programme de formation continue  à destination des professionnel(le)s du secteur.

 Le code de qualité de l’accueil (voir « Législation coordonnée ») instaure un cadre de référence qui définit un ensemble d’objectifs  afin d’améliorer la qualité de l’accueil. Tout milieu d’accueil doit se conformer au Code de qualité et est invité  à élaborer un projet d’accueil. L’élaboration en concertation avec l’équipe du projet d’accueil, amorce un processus dynamique et continu  de réflexion autour de la construction de la qualité de l’accueil. Le projet d’accueil reprend les valeurs et les pratiques mises en œuvre par le  milieu d’accueil afin  de parvenir aux objectifs  du Code de Qualité.

La qualité de l’accueil se décline également en termes de professionnalisme des travailleurs.  L’évolution du secteur se traduit par une transformation des pratiques professionnelles et l’émergence de nouvelles compétences nécessitant des professionnels de l’enfance de mieux en mieux formés. Une attention particulière est accordée à leur formation continuée venant conforter leur formation de base et l’expérience acquise au cours de leur carrière.

     
      Pour en savoir plus sur l’accueil de l’enfance nous vous invitons à consulter le site de l’ONE :
http://www.one.be/.

 

La FIMS fédère essentiellement des milieux d’accueil associatifs de type classique c’est- à- dire des  crèches et des prégardiennats.
Cependant compte tenu de l’évolution de la demande, plusieurs de ces milieux d’accueil ont étendu leur offre à « l’accueil flexible », « l’accueil d’urgence », « l’accueil d’enfants malades » ou « l’accueil extrascolaire ».
 Elle compte également parmi ses membres adhérents  un service d’accueillantes conventionnées.

 

Que propose la FIMS ?

Attentive à l’évolution du secteur, la FIMS  a acquis  d’année en année une expérience pertinente  en matière de l’accueil de l’enfance et reste vigilante face aux adaptations  constantes. 
C’est donc un rôle d’expertise que la FIMS propose à ses membres  afin de les accompagner au mieux dans les différents aspects de la gestion de leur(s) structure(s) et ce tant dans l’organisation globale de celle-ci en référence aux dispositions légales et réglementaires que dans les aspects de type qualitatif ou de formation continuée de leur personnel.

A l’écoute de ses membres, la FIMS organise des réunions régulières pour échanger et débattre de questions liées à l’évolution du secteur :

 

      La FIMS représente ses membres au sein d’instances extérieures pour défendre leur point de vue. De plus  elle participe à l’élaboration de décisions concernant le secteur. C’est ainsi que la FIMS  est présente à  l’ONE, en participant tant à son organe de décision
      ( Conseil d’administration) qu’aux instances d’avis ( Conseil d’Avis, Commission d’agrément ATL)  et  qu’aux comités décentralisés (Comités subrégionaux).



statistiques